Localisation Ilot B127, Zac Bastide Niel à Bordeaux (33)
Aménageur  Bordeaux Métropole Aménagement
Promoteur Sogeprom
Co-promoteur Altae
Architecte BELLECOUR Architectes
Bureaux d’études Amoes, Artelia
Paysagiste Land’Act
Programme Au sein d’une géométrie complexe, intégration d’un programme multifonctionnel composé de 194 habitations (5 ensembles de logements collectifs, Coliving, logements individuels intégrés), 1 bâtiment de bureaux, des commerces et services, un parc de stationnement absorbé de 400 places
Certifications HS2®, label BEPOS Effinergie, RE 2020
Surface totale 17051 m² SdP
Coût des travaux 37M€ HT
Concours 2021

Consultation lancée en 2020 par Bordeaux Métropole Aménagement au sein de la ZAC Bastide-Niel, à Bordeaux, le studio Bellecour a répondu sur l’ilot B127 aux côtés de Sogeprom et Altae. Un des principaux enjeux de cette opération résidait dans l’intégration d’un programme multifonctionnel au sein d’une géométrie complexe.
En plaçant le végétal comme moyen de structuration du projet, le programme investissait sept bâtiments dressés le long d’un canyon vert, permettant de lutter contre l’îlot de chaleur. Le projet assumait une écriture contemporaine, blanche, épurée, laissant apparaître son cœur blond, rappel à l’histoire de la ville.
La programmation majoritairement composée d’habitations avec 194 logements (collectifs, coliving, logements individuels intégrés), comptait également 1.700 mètres carrés de bureaux, 2000 mètres carrés de commerces et services, ainsi qu’un parc de stationnement de 400 places partagées.
Le système constructif favorisait la mixité structurelle, adaptée au gré des différentes situations du projet avec une part de bois structurel significative, des isolants biosourcés sur la majeure partie du projet, de la terre crue en vue de porter l’effort au maximum sur le bas carbone. Pour certains ouvrages comme les façades les plus hautes ou le parc de stationnement, absorbé au milieu du programme, se trouvant sous une forte pression réglementaire, l’emploi de structures plus lourdes restait la solution technique adaptée, mais en faisant appel à la préfabrication. Une façon d’introduire la construction hors site sur des ouvrages non standards.
Le projet s’appuyait donc sur une mixité structurelle flexible, adaptant les méthodes constructives pour assurer un bon équilibre technique, réglementaire, environnemental et financier, dans une continuité d’image architecturale.